Skip to main content

Investir vos valeurs : ce qui compte le plus

juillet 13, 2022
clock 5 MIN LIRE

L’investissement durable gagne en popularité. Nous ne devons pas confondre ce type d’investissement, parfois appelé « investissement en fonction des valeurs », avec un style de placement axé sur la « valeur », que Warren Buffett défend notoirement et qui consiste à sélectionner des actions présentant un potentiel de hausse, mais se négociant en deçà de leur valeur intrinsèque (ou comptable). Dans notre contexte, l’investissement durable consiste plutôt à harmoniser les objectifs de développement durable avec les objectifs financiers grâce à l’équilibre des facteurs environnementaux, sociaux et de gouvernance (ESG) avec les mesures financières. 

Il y a plusieurs années, on parlait généralement d’investissement socialement responsable (ISR), qui avait pour concept le simple achat d’un fonds commun de placement faisant exclusion des actions liées à la production de tabac, aux armes ou parfois au pétrole. Bien entendu, cette description est une généralisation grossière, mais c’est souvent ainsi que cette première itération de l’investissement durable a été appliquée. 

Les choses ont changé depuis, et de plus en plus d’investisseurs – qu’il s’agisse de particuliers ou d’institutions – commencent à s’impliquer dans l’investissement durable. Aujourd’hui, l’ISR a évolué et a (essentiellement) été remplacé par trois nouvelles lettres : ESG. L’investissement ESG fait référence à une approche qui tient compte des facteurs environnementaux, sociaux et de gouvernance, ainsi que de l’information financière dans le cadre du processus de placement plus large. 

Les critères environnementaux reflètent des enjeux comme le changement climatique, la biodiversité et le fait de déterminer si une société fait un bon intendant de l’environnement. Les critères sociaux s’intéressent à la diversité, à l’inclusion et à la façon dont une société se comporte avec toutes ses parties prenantes et avec la collectivité dans son ensemble. Finalement, la gouvernance est axée sur des éléments comme la rémunération des dirigeants, la surveillance par le conseil d’administration et le maintien de politiques favorables aux actionnaires au sein d’une société. 

De façon générale, les facteurs ESG peuvent servir à éviter les sociétés qui ont des politiques et des pratiques à la traîne, ou plus encore, à repérer des sociétés bien placées pour tirer parti de nouvelles occasions. De nombreuses caisses de retraite et d’autres investisseurs institutionnels ont adopté ce type de placement et ont inclus des mandats durables dans leurs énoncés de politique de placement. En outre, maintenant plus que jamais, l’investissement durable interpelle les particuliers. Après tout, les investisseurs peuvent choisir, comme dans le cas de leurs dépenses, la façon dont ils répartissent leur capital, et le fait de faire correspondre leurs intérêts personnels à leurs portefeuilles de placement semble être un prolongement naturel des idéaux de chacun. 

Bien qu’un court blogue ne suffise pas pour donner un aperçu exhaustif de l’investissement durable, vous trouverez ci-dessous quelques éléments à prendre en compte si vous souhaitez explorer davantage une telle approche. 

  1. Faites vos devoirs : le nombre disponible de fonds communs de placement et de FNB axés sur les facteurs ESG augmente de plus en plus chaque année, ce qui peut aider les investisseurs à répartir leur capital de façon à ce qu’il corresponde efficacement à leurs valeurs. Comme toujours, des mises en garde s’appliquent. Le marketing superficiel peut poser un défi quant à la compréhension de l’approche de durabilité d’un fonds. Les investisseurs devraient faire preuve de diligence raisonnable à l’égard de ces fonds et rechercher des détails dans le prospectus et les rapports relatifs à la philosophie et à la méthodologie du gestionnaire. 
  2. Marchez avant de courir : l’investissement durable peut servir de cadre à la construction et à la gestion de l’ensemble d’un portefeuille de placement. Toutefois, les investisseurs pourraient décider de se lancer graduellement en y ajoutant une petite fraction – quelques placements axés sur les facteurs ESG ou un ou deux fonds – avant de restructurer tout un portefeuille en fonction d’un axe précis. Lorsque vous réaffectez vos capitaux, il est important de noter que l’ajout d’un fonds ESG à votre portefeuille peut rajuster votre portefeuille sans le vouloir. Par exemple, si un fonds ESG rejette certaines actions énergétiques, industrielles ou cycliques, cela signifie-t-il qu’il s’oriente plus vers un fonds de croissance1 plutôt que vers un fonds de valeur2 en matière de style de placement? Soyez conscient de la façon dont ces décisions pourraient avoir une incidence sur les caractéristiques de diversification de l’ensemble de votre portefeuille. 
  3. Ne faites pas cavalier seul : la plupart des conseillers et des intermédiaires financiers comprennent déjà que l’investissement durable n’est pas une mode passagère, et bon nombre d’entre eux sont bien outillés pour aider les clients à naviguer dans ce contexte et leur fournir des conseils dans ce domaine. N’hésitez pas à mettre en œuvre votre propre approche en matière d’investissement durable, et n’hésitez surtout pas à demander de l’aide pour y arriver. 

1 Fonds de valeur : un fonds de valeur vise à procurer une plus-value du capital à long terme et un revenu en sélectionnant des titres sous-évalués en fonction de caractéristiques fondamentales et de mesures de valorisations comme le ratio cours/bénéfice, le ratio cours/valeur comptable ou le rendement des capitaux propres. 

2 Fonds de croissance : un fonds de croissance vise à procurer une plus-value du capital à long terme en sélectionnant des titres qui affichent une croissance des bénéfices supérieure aux attentes des analystes ou plus rapide que le marché dans son ensemble.
 

Les renseignements présentés sont de nature éducative et ne doivent pas être considérés comme des conseils de placement. Examinez attentivement les objectifs de placement, les facteurs de risque ainsi que les frais et charges avant d’effectuer un placement.

Au Canada, ce document est fourni par Société de placements SEI Canada, gestionnaire des Fonds SEI au Canada.

Les renseignements contenus aux présentes sont fournis à titre indicatif et éducatif seulement et ne constituent pas des conseils juridiques, fiscaux, comptables, en valeurs mobilières, de recherche ou de placement sur les stratégies ou sur un titre en particulier ni un avis sur la pertinence d’un placement. Ils ne doivent pas être interprétés comme une recommandation d’achat ou de vente d’un titre, d’un produit dérivé ou d’un contrat à terme standardisé. Il n’est pas recommandé d’agir en fonction de l’information contenue dans ce document, à moins d’obtenir l’avis juridique, fiscal, comptable et financier d’un professionnel en placement. 

Les lignes directrices en matière de durabilité peuvent inciter un gestionnaire à prendre ou à ne pas prendre certaines décisions de placement lorsqu’il pourrait être désavantageux de le faire. Cela signifie que ces placements peuvent afficher un rendement inférieur à celui d’autres placements semblables qui ne tiennent pas compte des lignes directrices en matière de durabilité lorsque les gestionnaires prennent des décisions de placement. Rien ne garantit que les objectifs seront atteints. Si des produits ou des stratégies sont assujettis à certains critères d’investissement durable, ils peuvent éviter d’acheter certains titres lorsqu’il est par ailleurs avantageux sur le plan économique d’acheter ces titres, ou ils peuvent vendre certains titres lorsqu’il est par ailleurs avantageux sur le plan économique de conserver ces titres. Le terme « durabilité » n’est pas défini de façon uniforme et les notes le concernant peuvent varier d’un fournisseur de services de placement à l’autre.

More insights