Skip to main content

Revue de marché du deuxième trimestre avec Kevin Barr

juillet 25, 2022
clock 8 MIN LIRE

Record-setting interest rate hikes, multi-decade high inflation and fears of another COVID-led slowdown in China set the stage for a difficult quarter.

View transcript

Close transcript

Deuxième trimestre 2022. L'inflation explose, les marchés plongent les investisseurs restent calmes.

- Bonjour, je suis Kevin Barr, responsable de l'unité de gestion des investissements de SEI. Au cours des prochaines minutes, je vous donnerai un aperçu des marchés financiers mondiaux et de notre point de vue sur ceux-ci. Des hausses de taux d'intérêt record, une inflation élevée depuis plusieurs décennies, et les craintes d'un autre ralentissement dû au COVID en Chine ont préparé le terrain pour un trimestre difficile. Les actions américaines et mondiales ont évolué au même rythme, dégringolant jusqu'à la mi-mai. Une tentative de reprise a été suivie de nouvelles baisses. Les actions ont clôturé le trimestre avec des pertes à deux chiffres. Les valeurs de rendement ont mieux résisté que les valeurs brutes sur les marchés des grandes et petites capitalisations. L'assouplissement des restrictions de blocage du COVID en juin a propulsé la Chine vers un fort gain mensuel, l'a faisant basculer en positif pour le trimestre. C'était le seul point positif parmi les principaux marchés d'actions. Les actions des marchés émergents se sont mieux comportées que leurs homologues des marchés développés grâce au rebond de la Chine, même si le Brésil et la plupart des pays d'Amérique latine ont fortement chuté en raison de la chute des prix des matières premières. Alors que l'inflation a continué de peser sur les consommateurs la baisse des prix des produits de base qui a commencé au milieu du trimestre a apporté un certain soulagement. Le pétrole brut et le gaz naturel ont atteint des sommets début juin avant de glisser à la fin du trimestre et en juillet. Les prix des céréales ont atteint un sommet à la mi-mai avant de connaître des baisses à deux chiffres. Les taux d'intérêt sur les obligations d'État ont augmenté pour toutes les échéances aux États-Unis, au Royaume-Uni et dans la zone euro. Au cours du deuxième trimestre, les banques centrales ont tenté de ralentir l'économie mondiale pour lutter contre l'inflation. La relation inverse entre les taux obligataires et les prix, signifiant que les prix des obligations baissent lorsque les taux augmentent, a été pleinement démontrée. Les performances des titres à revenu fixe ont connus des baisses relativement modestes pour les obligations d'État à des pertes plus sévères pour les obligations plus risquées des marchés émergents et les obligations à haut rendement. Le deuxième trimestre a été difficile pour les investisseurs et il ne fait aucun doute que la hausse des taux d'intérêt ralentira davantage la croissance économique. Bien que l'opinion générale indique une probabilité croissante d'une récession économique, et des baisses de prix supplémentaires sur les marchés des actions et des titres à revenu fixe nous pensons que le pire est derrière nous. Néanmoins, en ces temps incertains, nous pensons qu'il faut se concentrer sur la diversification, les fondamentaux et une bonne planification comptent plus que jamais. Au nom de toute l'équipe de SEI, je vous remercie, comme toujours, pour votre confiance.

Informations importantes

This material represents an assessment of the market environment at a specific point in time and is not intended to be a forecast of future events or a guarantee of future results. Positioning and holdings are subject to change. All information as of the date indicated.  There are risks involved with investing, including possible loss of principal. This information should not be relied upon by the reader as research or investment advice, (unless you have otherwise separately entered into a written agreement with SEI for the provision of investment advice) nor should it be construed as a recommendation to purchase or sell a security. The reader should consult with their financial professional for more information.

Statements that are not factual in nature, including opinions, projections and estimates, assume certain economic conditions and industry developments and constitute only current opinions that are subject to change without notice.  Nothing herein is intended to be a forecast of future events, or a guarantee of future results. 

Our perspectives on industry challenges and opportunities.